5 erreurs à éviter dans un contrat de prêt

Il n’est pas toujours facile de contracter un prêt immobilier auprès des établissements bancaires. En plus des conditions d’obtention de plus en plus contraignantes, il est important de bien se décider avant de signer le contrat. En effet, un prêt immobilier n’est pas un engagement financier à prendre à la légère. Ainsi, après avoir eu votre accord pour la demande de prêt, il faut bien analyser le contrat et les conditions. Pour vous aider, trouvez ici les erreurs à absolument éviter pour contracter un prêt.

Erreur N°1 : Ne pas faire jouer la concurrence

Il faut savoir que le banquier est un homme d’affaires comme les autres. Pour faire une demande de prêt immobilier, il est évident de vous tourner en premier vers votre établissement bancaire. En effet, ce dernier est le professionnel qui connait le plus votre situation financière. Ainsi, consultez-le en premier sur ce qu’il a à vous proposer. Ensuite, il faut impérativement voir ce que propose la concurrence. Vous pouvez passer par un comparateur en ligne pour faire jouer la concurrence.

Erreur N°2 : Ne pas négocier les conditions de votre prêt

Avec le marché de l’immobilier actuel, il est toujours recommandé de négocier son prêt. En effet, n’hésitez pas à faire valoir les offres proposées par la concurrence pour négocier au mieux les conditions du crédit. Vous allez pouvoir en tirer plusieurs avantages financiers en négociant votre taux et les frais annexes. En matière de frais de dossier, l’emprunteur peut véritablement gagner en avantage. Ces frais peuvent aller jusqu’à 1% du prêt immobilier.

Erreur N°3 : Ne pas profiter des aides financières et subventions prévues

Pour pouvoir diminuer la totalité de votre prêt principal, il est toujours intéressant de profiter des offres de prêt sans intérêts. Entre autres, les prêts aidés proposés par l’État sont également assez avantageux pour alléger votre engagement. D’une certaine façon des aides et subventions peuvent être considérées comme une forme d’apport personnel par l’emprunteur. Ainsi, vous pourriez faciliter considérablement votre demande de prêt auprès de l’organisme prêteur.

Erreur N°4 : Se focaliser uniquement sur le taux du crédit

Lorsque vous comparez les offres des établissements de prêt, il ne faut pas regarder uniquement le taux affiché. En effet, il est préférable de prendre en compte le taux réel ou aussi le taux effectif global. Celui-ci correspond en fait aux taux d’intérêt ainsi que les autres frais tels que les assurances, les frais de dossier ou aussi les pénalités de remboursement anticipé. Ce taux vous permettra de déterminer le montant exact du remboursement mensuel et ainsi de calculer votre prêt au final.

Erreur N°5 : Se précipiter pour la signature du contrat

Il faut vraiment prendre son temps avant de s’engager dans un contrat de prêt immobilier. Il est préférable de bien utiliser son temps de réflexion au lieu de foncer tête baissée. La loi elle-même protège l’emprunteur contre toute décision précipitée. En effet, l’offre de prêt est valable pour 15 à 30 jours. L’acceptation ne peut se faire qu’à partir du 11e jour de sa réception.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*