Crédit renouvelable: définition, fonctionnement et principe

Crédit renouvelable

Le crédit renouvelable, également nommé crédit revolving, fait partie de la grande famille des crédits à la consommation, mais elle se manifeste comme une réserve d’argent. À n’importe quel moment, le bénéficiaire peut employer l’argent disponible pour s’offrir un voyage, acheter un appareil électroménager, faire face à une urgence personne. En contrepartie de la somme versée, le consommateur rembourse des mensualités, avec des taux élevés. Zoom sur la définition, le fonctionnement et le principe de ce crédit hors du commun.

La définition du crédit renouvelable

Le crédit renouvelable fait partie de la catégorie des crédits à la consommation. De ce fait, les règles de ce prêt s’impliquent également sur le crédit revolving. Concernant la somme allouée, elle varie de 200 € à 75 000 €. Grâce à ce crédit, le bénéficiaire peut maintenant acheter facilement des biens, à l’instar d’une voiture, d’un ordinateur, d’un appareil pour la maison. De l’autre côté, ce crédit permet aussi de financer plusieurs projets, à l’image de la rénovation de la maison, le financement d’un voyage.

À l’inverse d’un crédit affecté, le crédit revolving n’est pas relié à un achat précis. D’ailleurs, c’est une réserve d’argent, dont la somme est fixée pendant la signature du contrat. À chaque achat, la réserve en question baisse, et se rétablit lors du remboursement des mensualités. Pour apprendre davantage sur cette forme de crédit à la consommation, rendez-vous sur Credicom.

Le fonctionnement du crédit revolving

Cette variété de crédits à la consommation est une formule donnée par les banques, mais est aussi offerte sur plusieurs lieux de vente. C’est un emprunt que le bénéficiaire peut employer à sa convenance, à condition le montant alloué soit toujours inférieur à un seuil. Concernant le taux d’intérêt, il est très élevé et varie de 15% à 20%, par an.

Généralement, cette somme se dépense via une carte de crédit, immédiatement pendant l’achat. Contrairement à un crédit affecté, cet achat ne demande aucune pièce justificative. Grâce à cette flexibilité et cette simplicité, maintes grandes enseignes sont tombées sous le charme de ce type de crédit, et proposent à leur client des crédits de fidélité.

Le principe du crédit renouvelable

Comme il a été mentionné antérieurement, le crédit revolving s’attache à un compte bancaire ou à une carte de crédit. Dans le cas où il est lié à un compte, c’est le crédit revolving qui l’alimentera. Ensuite, le consommateur peut employer l’argent pour financer tout type d’achat. La deuxième option est de relier le crédit revolving à une carte de crédit. Dans cette situation, les retraits d’argent et les achats faits via la carte sont financés à partir de la réserve d’argent.

Concernant le remboursement du crédit, il se fait par mensualité. La gestion d’un crédit renouvelable est très souple, expliquant sa grande renommée. En effet, le consommateur peut réduire ou accroître la somme allouée selon sa situation financière, sous réserve du respect des conditions dictées dans le contrat. Quant aux règles qui encadrent ce type de crédit, il est régi sous la loi Lagarde.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.